DÉMOCRATIE, OÙ ES-TU ? Je suis ici… chez vote blanc… (Suite)

(Deuxième partie)
—La première partie de l’article s’est achevée en pénétrant dans le marigot du rapport de force.—
Résultat du rapport de force : le double langage quasi permanent avec des situations contradictoires aux principes dont on nous rebat les oreilles.
On nous affirme que le Peuple est souverain ; et cependant il n’arrive pas à se débarrasser d’élus mis en place par une minorité et qui agissent contrairement aux aspirations populaires ; également les canaux de l’information sont colmatés, ce qui nuit à l’avancée des véritables serviteurs de la démocratie.

C’est de là que naît et se développe l’abstention. C’est ainsi que beaucoup de ceux qui réclament la démocratie s’éloigne des moyens de l’instaurer.

Le désintérêt du grand nombre des abstentionnistes conforte ainsi