Parlons crédit !

Voici une présentation succincte de la nature et des bizarreries du crédit.

Lors des échanges entre les êtres humains, si une personne en aide une autre avec une perspective de réciprocité, alors il s’agit d’un crédit.
La personne aidée en premier étant généralement celle qui a le besoin le plus urgent.
Le crédit est donc une chose naturelle. Ce crédit est naturellement gratuit.

Si le crédit est payant, alors il s’agit d’un certain manque de confiance qui est assimilé à un risque et compensé par une rémunération de ce risque.

Celui qui accorde le crédit se trouve généralement en position de force ; ainsi, lorsqu’il manque de sens moral, il peut avoir tendance à profiter du rapport de force et à exiger une rémunération exagérée du crédit qu’il accorde, sans aucune relation avec la notion de confiance. C’est ce que l’on appelle l’usure.

Le rôle de l’État est de mettre en place des règles de vie sociale qui permettent